Le coaching d'orientation professionnelle

Le coaching n'est pas une méthode systématique et linéaire faisant passer tous les clients par le même processus ou le même chemin pour atteindre leurs objectifs.

Il s'agit d'un véritable travail, d'un investissement de votre part, une réflexion, souvent un travail de recherche entre les séances.

Si vous n'êtes pas prêt à y consacrer du temps entre nos séances ou que vous êtes plutôt du genre à ce que cela vous tombe tout cuit dans la bouche, les services que je propose ne sont pas faits pour vous ;)

L'intérêt du coaching est qu'il s'agit d'un processus de résolution de problème favorisant l'action et le changement qui s'adapte à chaque problème et personnalité et peut être mis en oeuvre dans un grand nombre de situations.

C'est d'ailleurs pourquoi, le coaching s'est étendu du milieu sportif, aux milieux professionnels et scolaires, et dans tous les secteurs ou le potentiel humain est le principal moteur de résolution des problèmes.

C'est votre problématique spécifique qui va générer l'axe de travail de l'accompagnement, qu'il s'agisse de confiance en soi, de motivation, de problèmes de concentration, d'organisation, de prise de parole en public, ou de tout autre type de difficultés.

Parfois le travail sur la problématique principale nous fait naturellement nous interroger sur certains point externes à la problématique mais qui sont liés.

Pourquoi ces coachings et accompagnements répondent ils à un besoin ?

Sur tous ces plans, les élèves et étudiants sont quasiment livrés à eux même que ce soit au lycée ou à l'université, lors d'étapes importantes de leur vie étudiante et professionnelle et ils ont besoin d'être accompagnés d'une manière plus consciencieuse et personnalisée pour mettre toutes les chances de leur coté pour s'épanouir et réussir !

Le constat est connu de tous y compris de l'éducation nationale, les conseillers d'orientation dans les écoles et lycées n'arrivent pas à répondre aux besoins et à la demande des élèves qui s'interrogent et ne savent pas qu'elle orientation choisir puisque une bonne partie d'entre eux ne sont pas plus avancés après être allé les voir... Le problème c'est qu'en dehors des conseillers d'orientation dans les lycées, les autres services que l'on vous propose depuis des années ne marchent pas. Les chiffres sont clairs : 50% d'échec et d'abandon en première année post bac due à une mauvaise orientation. Oubliez donc les tests d'orientation, les bilans d'orientation ou le conseil en orientation proposés par tous ces grands groupes privés, vous ne perdrez ainsi ni votre temps, ni votre argent.

Pour comprendre et aller plus loin sur cette question: rendez-vous sur mon site dédié à l'étude et la comparaison des méthodes d'orientation post bac.

Coaching d'orientation scolaire et professionnelle / construction de projet professionnel

Généralement la demande des étudiants est assez simple. Ils veulent trouver leur métier. Ils n'ont pas conscience qu'il ne suffit pas de trouver son métier et que cela ne se résume pas à décider: "je veux être ingénieur" ou "je veux être avocat".

Définir son orientation, c'est d'abord trouver ce qui nous intéresse vraiment pour définir un métier précis mais aussi nécessairement préciser un secteur et un domaine, une spécialité.

Il s'agit de construire son projet professionnel.

Mon but est de vous aider à vous découvrir, à réveiller vos envies, ce qui vous fait vibrer, ce que vous aimez, ce qui vous donne envie d'avancer, ce qui vous passionne, vous motive..
Bref, veiller a ce que ces idées floues évoluent petit a petit pour vous permettre le choix d'un métier, d'un projet professionnel clair, enthousiasmant, passionnant, muri par une reflexion approfondie.

Je ne vais pas redévelopper ici ce que j'explique déjà sur mon site dédié à l'orientation pour les étudiants dont le lien est ci-dessus, mais simplement, évitez ABSOLUMENT les tests d'orientation proposés online et offline, fuyez si on vous propose un bilan et interrogez vous sur le profil du conseiller qui souhaite vous orienter, s'il n'est pas psychologue, n'y pensez pas, et même pour vous "faire une idée", car vous allez perdre votre temps et biaiser votre réflexion, ce qui est plus grave.

Bien des étudiants qui ont un centre d'intérêt principal ou une passion, pensent à juste titre que ce n'est pas sorcier de définir son orientation. Ils ont raison dans le principe, mais dans la réalité c'est plus compliqué que cela.

En effet, il y a beaucoup de jeunes qui n'ont pas de vraie passion, de réel centre d'intérêt, parfois c'est plutôt parce qu'ils en ont trop, qu'aucune n'est réellement plus importante que les autres, et enfin, parfois, cela évolue constamment, de mois en mois, d'année en année. (Je parle dans mes deux derniers exemples des zèbres, des scanneurs, deux appellations relativement récentes des enfants différents, surdoués, qui ont tout simplement un fonctionnement, une réflexion particulière mais pas seulement). Et puis les doubles cursus, ca existe !

Je vais être très sincère, pour ces élèves différents, parfois même, il ne s'agit pas de les aider à trouver leur métier, mais plutôt en quelque sorte de les aider à définir les métiers qui vont le moins leurs déplaire, dans lequel ils s'embêteront le moins, la branche dans laquelle ils pourront rapidement changer de poste, de rôle ou d'activité par exemple et il y a un véritable travail d'acceptation, de prise de conscience.

Il est primordial de se faire accompagner dans son choix d'orientation et que l'étudiant prenne la responsabilité de la réflexion et des recherches sur cette question. Il est important de mettre toutes les chances de son coté, et d'avancer sereinement en se posant les bonnes questions, afin d'atteindre son objectif personnel, professionnel et d'épanouissement, mais surtout pour éviter l'échec ou l'abandon en première année et éviter ainsi de perdre du temps, de la motivation et une partie inévitable de sa confiance. 
Les services de coachings que je propose répondent à ces attentes et vous permettent d'avancer concrètement, pas à pas, dans la définition de votre orientation métier.

Je ne travaille pas avec des tests mais uniquement avec le questionnement, vous pouvez vous reporter à la section de ce site sur le déroulement d'un coaching pour en savoir plus.

Mon rôle est de m'adapter, de répondre à vos attentes et de vous aider.

Un coaching d'orientation peut être plus ou moins ciblé, ex :
  • Coaching Orientation : choix d'un métier,
  • Coaching Orientation : construction de son projet professionnel,
  • Coaching Orientation : choix d'une université ou d'une école.

Notre travail sera fonction de votre demande spécifique. Veuillez consulter la page déroulement d'un coaching pour avoir une idée plus pratique du travail pouvant être entrepris.

la question de la motivation et de la confiance en soi

Il s'agit de problématiques centrales dans la définition d'un projet professionnel, car leur action, leur impact, leur conséquences sont véritablement limitantes.

Il est bien souvent nécessaire de dénouer cela en travaillant sur ces questions pour s'assurer que le choix d'orientation n'est pas biaisé.

Bref, ce que je qualifie de motivation est en fait une constatation d'ordre générale qui est que l'élève ne travaille pas, n'arrive pas à se mettre au travail ou décroche vite, et qui ne correspond pas au réel problème. Le réel problème est la cause de ce manque de motivation et c'est ce qu'il faut définir pour que l'élève puisse de nouveau avancer. C'est ce travail de réflexion que j'entreprends : l'aider à rechercher et exprimer la cause puis l'aider à trouver ses solutions.

Il s'agit dans 90% des cas d'un problème lié à l'orientation, d'un manque d'objectif.

Je ne vais aborder ici la question de la confiance en soi, qu'uniquement sous l'angle de l'orientation.

Ce handicap est le plus fréquemment provoqué, durant le parcours scolaire ou étudiant, par la peur (ou plus spécifiquement l'anxiété, l'angoisse sous toutes ses formes). Elle peut "affecter" en profondeur et influence presque toujours les choix d'orientation.

Parfois les étudiants en ont vraiment conscience et viennent me voir pour que l'on travaille dessus. Parfois, c'est en creusant un peu que l'étudiant prend conscience des biais et limitations de sa réflexion parcequ'il a :

  • peur de définir un objectif,
  • peur de faire le choix d'atteindre cet objectif,
  • tendance à douter de ses capacités, de sa valeur, de ses compétences,
  • tendance à penser qu'il va échouer,
  • de la timidité, peur ou inconfort à prendre la parole en public,
  • peur d'affronter le regard et le jugement des autres,
  • peur de décevoir ses parents,
  • peur de tout tenter et d'échouer malgré ses efforts,
  • peur de n'être pas assez intelligent,
  • peur de prendre conscience de ses limites.

Bien sûr il y a certaines redondances et cette liste n'est pas exhaustive mais c'est pour illustrer les différentes manières qu'ils ont de le verbaliser.

En fonction des personnalités et des enjeux nous pourrons aborder le travail sous des angles différents, une première étape de réflexion et de prise de conscience de soi, de ses expériences, de son histoire est nécessaire et c'est ce qui orientera surement le travail.
Je peux proposer, au cas par cas et en fonction de mes disponibilités, d'autres types d'accompagnements qui ne s'accommodent pas d'un travail à distance. Veuillez me contacter.