Tout savoir du coaching scolaire et étudiant

Pour aller à l’essentiel :
Il s'agit de vous détailler dans cet article en quoi consiste la méthode du coaching, sur quels types de problèmes elle peut régler, en quoi elle est efficace et son déroulement. Le coaching scolaire et étudiant est une méthode de résolution de problème basée sur le questionnement, la reformulation, la projection et qui se base sur les ressources propres de l’élève ou l’étudiant.
  • C’est une méthode qui apporte des résultats concrets et mesurables / vérifiables,
  • Le Coaching est une action courte, productive, efficace, autonomisante et ciblée,
  • Elle rend l’élève ou l’étudiant acteur et responsable,
  • Le travail s’articule autour de la situation précise de l’étudiant, c’est une approche personnalisée
  • Le champ d’intervention du coaching s’étend à un grand nombre de problématiques.

Il ne faut pas s'attendre à ce qu'elle puisse être efficace si l'élève est dépressif, qu'il n'est pas volontaire ou qu'il a des difficultés d'apprentissage particulières.

Présentation

Le coaching scolaire et étudiant est l’accompagnement d’un élève et/ou étudiant par un coach qui, par l’écoute, ses questions et la reformulation, par le diagnostic de la situation et par la recherche conjointe d’options, aide l’étudiant dans une période donnée et dans un cadre précis, à franchir différentes étapes afin d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé.

Il s’agit véritablement d’une méthode de résolution de problème centrée sur l’étudiant et d’un processus de réflexion et d’introspection, visant à trouver des solutions ou faire des choix.

Les 3 composantes essentielles d’un coaching scolaire et étudiant :

  • Viser l’accompagnement d’un élève ou étudiant dans la mobilisation de ses ressources,
  • Rechercher la mise en application de ses solutions propres,
  • Rendre autonome l’élève ou l’étudiant vis-à-vis de sa problématique et y compris vis-à-vis du coach.

Le coaching scolaire et étudiant est un type d’accompagnement à la carte, qui va s’articuler autour de la problématique spécifique de l’étudiant.

En définitive sans problématique, le coaching n’aurait pas d’objet et parfois, l’enjeu de départ est de bien définir cette problématique avec l’étudiant qui n’en a pas toujours conscience.

Le coaching part souvent d’un constat, comme de mauvais résultats. Pour en définir les raisons et donc la problématique, un véritable travail de questionnement de l’élève est entrepris lors de la première séance.

Par son questionnement, le coach va découvrir la dimension réelle de la problématique, comme :

    • Une problématique d’approbation familiale quant au choix d’orientation,
    • la « peur de l’échec » qui fait que l’élève préfère ne rien faire, car s’il échoue, il ne se met pas en jeu, puisqu’il n’a pas fait tout son possible pour réussir,
    • il s’est engagé dans cette voie sous la pression familiale,
    • un problème de confiance en lui, il ne se sent pas capable intellectuellement de réussir dans cette voie, ou encore, tout simplement, il doute que ce métier soit fait pour lui, car il n’a jamais pris le temps d’y réfléchir en profondeur.

Le travail de réflexion entre le coach et l’étudiant va donc partir de la situation pour apporter des solutions appropriées en prenant en compte le contexte et l’étudiant.

Le coaching scolaire et étudiant est un moteur de changement, qui permet à l’étudiant de réfléchir à des solutions et d’agir pour avancer.

Même si le problème ne vient pas réellement de lui, mais plutôt de sa famille comme dans le premier exemple, où il peut s’agir d’une problématique d’approbation familiale quant au choix d’orientation, le coaching peut lui permettre de réaliser comment leur faire accepter ses choix si ceux-ci sont basés sur une réflexion profonde.

Parfois, c’est tout simple ! En effet, comment convaincre lorsque l’on n’est pas convaincu soi-même ? La réflexion sur son orientation pourra le conduire à remettre en question ce choix et le valider ou non.

Parfois, c’est plus complexe, mais l’idée est toujours la même, trouver des solutions pour avancer et atteindre son objectif, qui dans ce cas est essentiellement d’avoir un projet professionnel clair, bien défini et mûri d’une réflexion profonde.

Champ d’action

Dans la majorité des problématiques scolaires ou universitaires, le coaching permet à l’élève, en quelques séances (généralement entre 3 et 6), de dépasser ses difficultés en trouvant lui-même les solutions aux problèmes qui bloquent sa réussite ou son épanouissement.

Le coaching peut être proposé, pour toutes les problématiques relevant des dimensions suivantes :

  • Orientation,
  • Projet professionnel,
  • Réorientation,
  • Préparation d’examen, de concours, d’oral,
  • Travail et rédaction de mémoire, de thèse
  • Motivation,
  • Organisation,
  • Méthodologie,
  • Confiance en soi,
  • Préparation à la recherche d’emploi ou de stage,
  • Préparation aux entretiens d’embauche.

Souvent lors d’un coaching, on sera amené à travailler sur différents points, parfois le travail sur la problématique principale nous fait naturellement nous interroger sur certains points externes à la problématique, mais qui sont liés, comme le travail sur la confiance en soi, la valorisation ou la prise de conscience de ses compétences, lors d’un coaching d’orientation ou d’un accompagnement de préparation orale.

Il va de soi que les distinctions des appellations des différents types de coachings et leur objet principal sont quelque peu artificiels et ne sont cadrés de la sorte qu’au titre d’une présentation se voulant la plus « parlante » possible, et le plus souvent, dans un cas concret, on pourrait être amené à combiner plusieurs actions pour prendre en compte la problématique de l’étudiant dans son ensemble et atteindre l’objectif fixé.

D’ailleurs, lorsqu’il est demandé à l’étudiant d’identifier ses problèmes et de définir son besoin d’accompagnement au premier rendez-vous, il n’est pas rare que les problématiques soient multiples.

Efficacité

Le coaching est efficace, car il propose une réflexion objective entre le coach et le coaché sur une situation pour définir des solutions potentielles, faire des choix et les mettre en œuvre pour avancer dans le but d’atteindre un objectif global fixé au préalable. Le coaching travaille sur du concret et tente d’apporter des solutions concrètes à mettre en œuvre entre les séances pour les valider. Il ne s'agit pas pour autant d'une méthode miracle, surtout si elle est mal mise en oeuvre ou confondue par le professionnel qui n'est pas formé, avec du mentorat ou du tutorat, je vous renvoie ici à la question du profil du coach et comment le choisir.

Le coach et l’élève peuvent également définir ensemble des sous-objectifs clairs et mesurables au cours du coaching en s’appuyant sur ses ressources et capacités propres ou leur développement afin de pouvoir déterminer rapidement et au fur et à mesure l’efficacité du processus. L’investissement personnel de l’élève ou étudiant et la mise en œuvre des choix, des stratégies ou des exercices durant les interséances sont le facteur essentiel de l’efficacité de son coaching.

L’efficacité du coaching dépends essentiellement de la motivation et de l’investissement de l’élève ou de l’étudiant, il est primordial qu’il ait pris conscience de son problème et qu'il soit motivé à vouloir en sortir. Il est l’acteur de son coaching puisqu’il va se projeter dans l’action et mettre en œuvre les solutions choisies au cours des séances.

Par conséquent, lorsque l’élève ou l’étudiant est contraint de suivre un coaching et qu’il ne s’investit pas, il est courant que le coaching soit inefficace. 

Si l’objectif ou les sous objectifs ne sont pas atteints ou qu’ils ne le sont que partiellement, une analyse est faite au plus tôt durant l'accompagnement avec l’étudiant afin d’identifier clairement les causes et tenter ainsi de dépasser ses difficultés.

Le coach a une obligation de moyens, mais non de résultats, puisque c’est à l’étudiant d’atteindre les objectifs fixés.

Cela signifie que le coach doit proposer à son client un questionnement pertinent, et lui proposer des mises en situation ou des jeux de réflexions adaptés et personnalisés afin que le client soit dans les meilleures conditions et ait toutes les chances de trouver ses solutions et les mettre en œuvre. Le cas échéant, il doit être en mesure de lui proposer des solutions adaptées à tester.

Cela signifie aussi que si le coach propose un accompagnement sur mesure et pertinent à son client et que si ce dernier ne se donne pas les moyens de trouver des solutions ou de les mettre en pratique, il en va de la responsabilité du client.

Par contre, il est bien évident que cette belle formulation sur les obligations de moyens, mais pas de résultats sert avant tout à protéger les coachs et que de nombreux coachs se cachent derrière pour ne pas admettre leurs propres limites, leur incapacité à accompagner leur client sur une problématique particulière ou leur manque pur et simple de compétences.

Déroulement

Il s'agit ici de développer les meilleures conditions dans lesquelles un coaching doit se dérouler. Si vous souhaitez ensuite lire un exemple de déroulement concret d'une séance de coaching, j'ai écrit un autre article sur cette question que vous trouverez sur ce site accessible par le menu principal.

Le coaching scolaire et étudiant peut intervenir à tout moment de l’année.

Je pense que pour garantir la plus grande efficacité avec les jeunes, le coaching doit se dérouler en individuel et sans les parents, car certains éléments du contexte peuvent être personnels et ne pourraient être abordés et exprimés en groupe. ( Imaginez un adolescent déjà contraint par ses parents à choisir une orientation et également contraint à effectuer un coaching afin de valider ce choix : il ne le dira jamais si l'un des parents est présent ! ) C'est d'ailleurs souvent un problème en visioconférence, car les parents soucieux ou vigilants souhaitent être dans la pièce durant la séance, malheureusement cela biaise le travail et s'avère contre-productif. Dès lors, l'évaluation qui est faite de la première séance s'en trouve affectée.

Le nombre de séances est limité dans le temps et dépend de la problématique. 
Cela varie de trois à six séances à une dizaine de séances au maximum. 
La durée de la séance peut varier au besoin entre 1 h et 1 h 30. 

Un coaching se déroule idéalement dans le cabinet, lieu de réception du coach ou par visioconférence. Je pense qu'il est préférable, pour mettre à l'aise les clients, de les recevoir dans des environnements qui doivent garantir le secret professionnel, mais également l'anonymat. Recevoir un client, dans un lieu sans insonorisation et/ou de multiples bureaux sont collés les uns les autres et/ou tout le monde peut voir aller et venir les clients ne me paraît pas favoriser la sérénité. Il ne s'agit pas d'être zen, mais il faut que le client se sente à l'aise dans l'environnement. C'est aussi l'un des avantages des rendez-vous en visioconférence.
Le coach doit veiller à garantir le respect du secret professionnel et ne peut donc décemment pas proposer de faire les séances de coaching dans un lieu public ou au sein d’un établissement qui ne mettrait pas à disposition une salle ou un bureau bien insonorisé et à l’écart des autres.

Le coach ne devrait pas vous proposer d'enregistrer vos séances ou que celles-ci se passent en présence d'une tierce personne ou même encore d'un journaliste voir d'une équipe TV. Le travail d’un coach professionnel est encadré par une déontologie professionnelle de la fédération ou association à laquelle il appartient, de telles pratiques vont clairement à l'encontre de celles-ci. Soyez vigilant avec les coachs dont le profil n’a pas été validé par une association lors de l’admission et qui n’a aucun encadrement déontologique. Je vous renvoie à mon article sur le choix d’un coach.