Skip to main content
Depuis 2004, révélateur de ce qui vous anime !

Les indicateurs qu'un EIP (EHP / HPI) n'est pas pris en charge par l'école

Voici à l’attention des parents une liste non exhaustive de quelques indicateurs majeurs qui peuvent leur permettre d’identifier que l’école ne gère pas comme elle le devrait leur enfant EIP et n’adapte pas ses méthodes et son encadrement. Ceci, alors même que l’éducation nationale déclare tout mettre en œuvre pour les accompagner à la mesure de leurs besoins et des recommandations des spécialistes.

Bien sûr, rien ne dispense d’avoir une bonne connaissance des spécificités de votre enfant EIP, particulières ou partagées. Je vous encourage donc à vous documenter et vous former sur la question, car c’est probablement la meilleure manière pour accompagner votre enfant sereinement et intelligemment jusqu’à sa vie d’adulte.

Il ne s’agit pas ici de définir combien d’indicateurs il est nécessaire de prendre en compte pour être sûr de la situation et déterminer si les besoins de votre enfant sont connus, pris en compte et pourvus.

Il convient d’user de votre bon sens, car tout n’est pas forcément nécessaire et ce n’est pas parce que vous identifiez quelques éléments dans cette liste que votre enfant n’est pas accompagné comme il se doit.

Comme vous le verrez au niveau de certains indicateurs, il est à la fois nécessaire de bien connaître les spécificités de votre enfant, mais surtout son niveau réel de connaissance notamment dans les différentes matières, ce qui passe invariablement par un travail personnel, le week-end durant les vacances, via des cahiers de révisions (ceux du Bled sont très bien faits et d’un niveau correct) et cahiers d’exercices lui permettant d’avancer à son rythme et de se fixer des challenges. Ceci vous permettra de connaître globalement le niveau de ses acquis et de comparer avec ce qui lui est proposé en classe afin d’évaluer l’ampleur du décalage.

Ces indicateurs ne sont pas classés selon leur ordre d’importance.

Vous trouverez certains indicateurs qui peuvent sembler redondant, mais j’ai voulu, ou en tout cas j’ai tenté, de faire en sorte qu’ils permettent une représentation fidèle de certains cas de figure.

Si vous recensez un ou plusieurs oublis, merci de m’envoyer un message afin que je complète la liste.

  • Le corps enseignant vous tiens un discours sur les hétérogénéités de la plupart des précoces, si vous creusez vous aurez l’opportunité de constater qu’ils ne conçoivent pas clairement ce dont ils parlent et paraphrasent le psychologue hors contexte sans avoir tout compris.

  • Les discussions avec le ou les professeurs vous montrent que sa spécificité n’est pas comprise puisque rien dans le discours n’y fait référence ou ne présente des éléments de différenciation qui devraient être mis en avant. C’est l’un des meilleurs indicateurs pour déterminer le degré de connaissance des spécificités des EIP ainsi que la connaissance et la mise en place des aménagements les plus pertinents.

  • Si le professeur se plaint du manque d’attention ou du fait qu’il est hyperactif et n’arrive pas à rester en place.

  • Si le professeur pénalise la présentation du travail ou la propreté de l’évaluation ou de l’exercice plutôt que d’encourager simplement à faire mieux.

  • Si le professeur ne tient pas compte des problématiques liées à la consigne, manque de clarté, de précision et mauvaise compréhension amenant un résultat faux.

  • Si le professeur ne lui donne rien de spécifique à faire permettant un approfondissement de l’exercice lorsque l’élève a fini avant les autres.

  • Il fait les mêmes exercices que les autres élèves, bien en deçà de son niveau réel. Niveau que vous connaissez pour l’avoir évalué vous-même via du travail à la maison. Par exemple en primaire, on lui fait poser une multiplication à 1 chiffre sans retenue à l’aide de la table alors qu’il sait poser des multiplications à 5 chiffres avec retenues sans avoir besoin de table en support ni de brouillon.

  • Il passe les mêmes évaluations que les autres élèves.

  • La pratique de passation d’évaluation différente notamment en privilégiant l’oral lorsque cela est nécessaire.

  • Les évaluations ou les notations n’ont pas l’air de prendre en compte la redondance éventuelle des exercices ou leur extrême simplicité qui pourrait expliquer un désintéressement et une mauvaise réponse.

  • Les évaluations ne prennent pas en compte les erreurs de compréhension voir de mauvaise interprétation de la consigne alors que le concept est assimilé.

  • Il a les mêmes devoirs.

  • Il suit exactement le même programme et à la même vitesse que les autres.

  • Il ne lui est pas proposé de faire des approfondissements.

  • Il n’a pas d’emploi du temps spécifique.

  • Le sens de ce qui est appris n’est pas explicité.

  • Il ne suit aucun cours dans une autre classe.

  • Le professeur ne crée pas de groupes de niveau au sein de sa classe.

  • Le professeur ne lui confie pas un rôle de tuteur auprès d’un autre élève.

  • Il ne lui est pas proposé d’accompagnement spécifique éventuellement à l’aide d’un encadrant qui viendrait spécialement dans la classe quelques jours par semaine afin de l’aider sur certaines tâches ou exercices.

  • Exercices et devoirs, semaine après semaine, sont répétitifs, on lui fait refaire de nombreuses fois ce qu’il sait déjà faire.

  • Le professeur ne privilégie pas les stratégies de mémorisation qui prennent appui sur le sens où la logique.

  • Les compétences ou acquis de l’élève ne sont pas pris en compte, par exemple en math, même s’il a le niveau de la classe supérieure on lui fait faire les exercices du niveau de la classe dans laquelle il est inscrit.

  • Il y a un décalage entre ce que vous dit l’enfant au sujet des copains et le retour des professeurs. Pour les professeurs l’intégration au groupe est bonne alors que l’enfant se plaint que les autres ne veulent pas jouer avec lui ou qu’il est exclu des groupes. Cela peut-être un manque de surveillance ou de discernement, car ils n’ont pas compris sa différence et le besoin d’être très attentif à son bien être émotionnel.

  • Le professeur ne l’encourage pas, lui fait des remontrances, et s’attend seulement à ce qu’il ait de meilleurs résultats.

  • Sa créativité et son intuition ne sont pas récompensées : en math encore une fois, s’il connaît le résultat de tête et n’explique pas son raisonnement, cela ne sera pas valorisé par le professeur. (Le problème de rapport à la norme, le besoin de conformité des attendus). Cela doit être valorisé et en même temps on doit l’inciter à faire le jeu intellectuel de retranscrire et décomposer son raisonnement, comme s’il devait l’expliquer à quelqu’un d’autre.

  • Le professeur ne favorise pas le travail sur la compréhension du sujet et reste avant tout ancré sur l’acquisition du savoir et sa restitution fidèle. (type par cœur.)

  • Seul un saut de classe est proposé.

  • Des bilans trimestriels montrent que des notions ne sont pas acquises alors que vous savez qu’elles le sont (doit être validé de votre côté par le travail personnel de l’élève et les résultats d’exercices).

  • Lesdits bilans ne proposent aucune explication écrite indiquant que le professeur a conscience que des limites de ce bilan et des appréciations sur l’acquisition des connaissances.

  • Il n’y a pas de prise en compte de ses affinités ou copains pour la composition des classes.

 

Je vous encourage à faire preuve de mesure dans l’évaluation de tous ces indicateurs afin de vous assurer que vous reposez vos observations sur le réel et non sur des impressions…

 

 

 

Vous souhaitez évaluer votre situation ?

© Coaching-etudiant.net. Tous droits réservés.

Article L122-4 du Code de la propriété intellectuelle : « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur […] est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. »

Adresses


  • 254 rue lecourbe
    75015 Paris
  • 23 avenue de coulaoun
    64200 Biarritz
  • 71 allée de terre vieille
    33160 St Médard en Jalles
  • 16 Pl. des Quinconces
    33000 Bordeaux

Téléphone :  06 73 17 66 67

Historique & Infos


Cabinet créé en 2004.
Site web et contenus refondus en 2012.
N° SIRET : 48990345000091

Mentions légales.